Top France

Edition du 22/08/2017
 

Clos des LAMBRAYS

Sommet

Clos des LAMBRAYS


   

Clos des LAMBRAYS

Direction : Thierry Brouin
31, rue Basse
21220 Morey-Saint-Denis
Téléphone : 03 80 51 84 33
Télécopie : 03 80 51 81 97
Email : clos.lambrays@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BEAUREGARD
LA CROIX
CANON-CHAIGNEAU (Lalande-de-Pomerol)
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
ROQUEBRUNE (Lalande-de-Pomerol)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CANON (Canon-Fronsac)
GABY (Fronsac)
ROUMAGNAC LA MARECHALE (Fronsac)
BELLES-GRAVES (Lalande-de-Pomerol)
BOURSEAU (Lalande-de-Pomerol)
MOINES (Lalande-de-Pomerol)
CARLES (Fronsac)
MAZERIS (Fronsac)
MOULIN DU JURA (Lalande-de-Pomerol)
PETITE CROIX (Lalande-de-Pomerol)
VOSELLE (Lalande-de-Pomerol)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE
ARNAUDS (Lalande-de-Pomerol)
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (Lalande-de-Pomerol)
PLINCE
VALOIS
LA CROIX ROMANE (Lalande-de-Pomerol)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)

> Nos coups de cœur de la semaine

Château PLINCE


D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe. Selon Michel Moreau, “le 2016 est l'année du siècle, quantitativement et qualitativement, de forts degrés, du velouté, de la structure, des arômes, rien ne manque !” Il propose à la vente cette année les 2002, 2003, 2004, 2006, 2007, 2009, 2010, 2012 et 2014, puis 2015. Son Pomerol 2014, élevé 12 mois en barriques, avec ce nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013 est de belle robe soutenue et brillante, d’une jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté. Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a d’ailleurs obtenu cette même récompense pour le 2007. Le 2006, opulent, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, très harmonieux comme ce 2004, ample, très fin mais charnu, à dominante de rondeur, de bouche corsée, un beau vin bien typé, remarquable aujourd’hui, d’une longue finale et de belle évolution, et s’accorde parfaitement avec un carré d'agneau persillade ou des magrets de canard aux cèpes.

Scev Moreau

33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 68 77
Télécopie :05 57 51 43 39
Email : plince@aliceadsl.fr
Site personnel : www.chateauplince.fr

André DEZAT et Fils


La famille est l’une des plus anciennes familles du Sancerrois. On la retrouve dans les archives dès 1550. André Dezat reprend en main le vignoble en 1948 et s’implique activement dans la promotion des vins de Sancerre. Dans les années 1970, ses fils Louis et Simon le rejoignent. Le domaine se modernise, prend un nouvel élan, notamment dans la production de vins de Sancerre et de Pouilly-Fumé. Plus récemment, Arnaud et Firmin, les petits-fils, ont fait leur entrée dans l’entreprise familiale. Leur vignoble de Sancerre s’étend sur 15 ha plantés en Sauvignon blanc et 7 ha en Pinot noir répartis essentiellement sur les communes de Verdigny, Sury en Vaux, Sancerre, Vinon et Veaugues. Celui de Pouilly-Fumé représente près de 16 ha de vignes uniquement plantés en cépage Sauvignon blanc (ou Blanc Fumé) répartis sur les communes de Pouilly, Saint Laurent, Tracy et Saint-Martin sur Nohain. Pour Firmin Dezat, “le millésime 2016 blanc est frais, aromatique, il ressemble au 2015, avec un peu moins de longueur. Le rouge 2016 est exceptionnel, une belle concentration en Pinots noirs et en fruits rouges très mûrs. Le vin d'une grande année.” Il continue de s'agrandir en Menetou-Salon, et apporte des modifications au pressoir, tris de la vendange, tapis roulant… à la vente en 2017, les 2015, puis à partir d'Avril, les 2016 en Sancerre blanc, Pouilly-Fumé, Menetou-Salon 2016, et en rouge, le Sancerre Prestige 2015. Superbe Pouilly-Fumé Domaine Thibault 2013, pur Sauvignon sur sol de caillottes et de marnes kimméridgiennes, élevé en cuves Inox, très parfumé (pêche, coing, narcisse), d’une bouche particulièrement séduisante, soyeuse mais vivace, savoureuse. La cuvée Séduction 2013, ample et bien harmonieuse, sent les noisettes et la pêche blanche, un vin de bouche délicate mais dense, à prévoir avec un lapin de garenne sauté au Sancerre, notamment. Remarquable Sancerre blanc Les Celliers Saint-Romble, sol de silex, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance aromatique au palais, avec des nuances de pêche, de citron et de tilleul, avec une pointe de musc séduisante. La cuvée Prestige blanc 2013, élevée en fûts de chêne avec vinification à l'ancienne, un vin qui m’a bien séduit, ample, très charmeur, tout en puissance aromatique, au nez délicat où s’entremêlent les fruits, la bruyère et les fleurs, avec cette bouche complexe, riche, très savoureuse.


Rue des Tonneliers - Chaudoux
18300 Verdigny
Téléphone :02 48 79 38 82
Télécopie :02 48 79 38 24
Email : dezat.andre@terre-net.fr
Site personnel : www.dezat-sancerre.com

Domaine Aline et Rémy SIMON


“Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 ha de vignes, nous produisons des vins à haute expression et alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.” Pressurage de raisins entiers sur pressoir pneumatique, thermorégulation et contrôle de fermentation, vinification traditionnelle en foudre de bois et cuverie Inox... Ce Rouge de Saint-Hippolyte 2013, au nez de fraise et de griotte, associe finesse et charpente, avec des tanins savoureux, généreux et charmeur, très rond mais très fin également. Le Gewurztraminer Silbergrub 2013, issu de terrains argileux (vendange manuelle, fermentation lente et contrôlée sans ajout de levure), est de bouche puissante et harmonieuse, tout en finesse, au nez de fruits mûrs, marqué par son terroir, un vin associant souplesse et vivacité. Vous allez également apprécié le Pinot gris Vieilles Vignes 2014, au nez de noisette fraîche, rond et fruité en bouche, très aromatique, très franc, vraiment très réussi, et ce joli Muscat 2014, tout en arômes, charmeur, vif et soyeux, tout en fruité. Le Riesling Vendanges Tardives 2012, aux connotations confites subtiles, est de bouche profonde et persistante. Gîtes et chambres d’hôtes.

Sarl Les Coteaux du Vignoble
12, rue Saint-Fulrade
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 04 92
Télécopie :03 89 73 04 92
Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
Site personnel : www.domaine-simon.fr

CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS


Exploitation familiale de 5.36 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants champenois. Ils ne sont que 2 à faire leur Champagne, eux-mêmes dans les locaux de la coopérative avec leur propre matériel. La maison vous propose ce Champagne brut cuvée Symphonie Prestige (base récolte 2007) un Champagne subtil et complexe, qui associe fraîcheur et charpente, finement acidulé, l’un des plus séduisants dégustés cette année, avec des connotations de citron, de narcisse et de pain grillé, de mousse fine et fruitée, d’une belle ampleur au palais, à déboucher sur une terrine de lotte. Savoureux Champagne brut rosé, pur Meunier, très représentatif de ce cépage, très séduisant, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise...), avec cette touche délicatement épicée très chaleureuse. Le Millésime 2005, est très caractéristique de ce millésime mature, un vin puissant, de bouche ronde, légèrement épicé comme il se doit, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieux au nez comme en bouche. Beau Champagne Blanc de blancs, provenant de la récolte 2007, dont une partie est vinifiée en fûts, une cuvée riche mais tout en délicatesse (dosée à 7g/l), bien typée, très parfumée (agrumes, amande...), un vin bien charpenté, harmonieux en bouche, d’excellente évolution. Goûtez aussi le brut Réserve, un Champagne vif et harmonieux, marqué par des notes d’agrumes et de fleurs fraîches, rond et nerveux à la fois, qui convient parfaitement au cours d’un repas.

David et Véronique Bourdaire-Gallois
28, rue Haute
51220 Pouillon
Téléphone :+33 (0)3 26 03 02 42
Télécopie :+33 (0)3 26 04 37 48
Email : bourdaire-gallois@orange.fr
Site : champagne.bourdaire-gallois


> Nos dégustations de la semaine

Château MONT-REDON


Mon cher ami (depuis 38 ans) Jean Abeille a pris sa retraite et cela change tout, bien sûr, tant il a “fait” à lui seul Mont-Redon. On attend la suite, donc.
Ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2014, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits noirs mûrs et de garrique, un vin ample, coloré, avec cette bouche chaleureuse, est d’excellente évolution (30 e environ).
Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2015, 55% Grenache, 20% Clairette, 10% Bourboulenc, 10% Roussane et 5% Picpoul, a des notes de fleurs et de grillé caractéristiques, tout en bouche, d’une longue finale. 
Goûtez leur Côtes-de-Provence Château Riotor rosé 2015, très floral, avec cette pointe de nervosité délicate, est un vin de bouche subtilement épicée et bien persistante, très agréable. 

Familles Abeille et Fabre

Château de CABRIAC


Un domaine familial depuis 1802, appartenant à Jean et Michèle de Cibeins qui veillent avec soin à la culture des vignes et l’élaboration de ses vins. Le domaine s’étend sur 70 ha, dont 25 en Corbières et 45 en Vin de Pays. Les sols sont composés d’argile et de calcaire posé sur grès et marnes gréseuses de faible profondeur, se réchauffant rapidement.

Le Corbières rouge Le Prieuré Saint-Martin 2011, est de couleur intense, parfumé (cassis, poivre), un vin puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d’une jolie finale persistante, légèrement épicée, un vin généreux. Excellent Corbières rouge cuvée Marquise de Puivert 2012, 80% Syrah, 10% Carignan vieilles vignes, 10% Grenache. élevage en cuves, souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr). 

Jean de Cibeins

Gérard TREMBLAY


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
“Le millésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, nous explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité.
La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin très gourmand, aux arômes de fruits mûrs, très belle fraîcheur, c’est un vin plaisir, les clients vont adorer.
Il reste encore très peu à la vente des Premiers Crus 2014, les Vins commencent à bien s’exprimer, très belle typicité Chablis, des Vins complets qui ont un bon potentiel de garde. Ils offrent de jolis arômes de fleurs blanches, une bonne minéralité bien présente en bouche.
Cela fait quelques années que Eléonore travaille sur la propriété, elle s’occupe des vinifications, elle a un bon “professeur” dit-elle, en effet, j’apprends avec mon père, Gérard. Cela se passe très bien, nous formons une bonne équipe avec mes parents.”
Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate, à déboucher sur une tête de veau sauce gribiche, par exemple. “Ce millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, précise Gérard Tremblay, des Vins que l’on pourra boire jeunes sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.”
Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente et finesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés. 
Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale. 
Très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, où l’on retrouve des nuances de citronnelle et de miel, harmonieux, de mousse fine, d’une grande élégance, tout en subtilité, d’une belle longueur en bouche, un grand vin comme ce Chablis Grand Cru Vaudésir 2014, tout en arômes, au nez de petits fruits frais, de miel et d’amande, suave, alliant rondeur et nervosité, tout en structure, d’une belle finale, de garde. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité, minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, ferme et concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruits confits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
Il y a encore le Chablis Vieilles Vignes 2015, au nez élégant dominé par l’amande et le coing, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, dense et distingué à la fois, bien séduisant, qui convient très bien à un saumon fumé. Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec.

Famille Tremblay

> Les précédentes éditions

Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016

 




CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE CRET DES GARANCHES


EARL GUY MALBETE


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE COMTE PERALDI


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


HENRY NATTER


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales